Go to Top

Partir à Haïti : 8 questions au Ministre du Tourisme d’Haïti, Marie Christine STEPHENSON

Je me suis toujours défini comme un citoyen du monde. En effet, j'ai la chance d'avoir plusieurs origines, Haïtienne, Gabonaise, Française et peut être Cubaine (vérifications en cours). Parmi ces multiples horizons, Haïti a toujours gardé une place toute particulière dans mon cœur. Depuis tout petit, j'ai été baigné dans la culture Haïtienne, de par sa musique, son histoire racontée par mes parents ainsi que les voyages effectués.

C'est donc tout naturellement que je me renseigne régulièrement sur la situation et l'évolution de ce pays. Un des atouts majeurs de ce pays est sans nul doute le tourisme. Je compte d'ailleurs partir à Haïti l'an prochain et y capturer paysages, monuments et portraits.

Le mois dernier, j'ai eu l'opportunité à travers une interview de m'entretenir longuement avec Marie Christine STEPHENSON, Ministre du Tourisme et des Industries Créatives d'Haïti afin de m'aider à préparer ce voyage et surtout vous faire découvrir Haïti.

Interview avec Marie Christine Stephenson, Ministre du Tourisme d'Haïti

Pestel haiti tourisme
PESTEL, commune d'Haïti - Photo : MENOS NICHOLAS - Haïti Tourisme

Georges Daniel : Pouvez-vous, Madame la Ministre, nous rappeler l’impact du tourisme dans un pays sur l'économie nationale et plus spécifiquement pour le cas d’Haïti ?

Marie Christine STEPHENSON : Le tourisme est un vaste domaine dont la chaîne de valeurs ne cesse de s’allonger au gré des spécialisations locales et culturelles ainsi que de sa propre évolution et elle-même alimentée par des tendances globales ou effet de mode. La part du secteur touristique dans le PIB de certains pays caribéens occupe jusqu'à 60 % du PIB et ne cesse d’augmenter, ce, sans compter les multiples ramifications et interdépendances avec les autres secteurs-clés notamment le transport (aérien, maritime, terrestre…), la construction, l’agriculture, les activités portuaires (importation), les télécommunications, les industries créatives et de loisirs (artisanat, art, événementiel…).

Haïti et Tourisme

christine stephenson ministre haiti
Marie Christine STEPHENSON - Ministre du Tourisme d'Haïti

Les études économiques relatives à l’impact moyen direct et indirect du tourisme mettent en avant un ratio d’un touriste pour mille nouveaux dollars engendrés dans l'économie. C’est ainsi que les 30 millions de touristes visitant chaque année la Caraïbe engendrent pas moins de 32 milliards de dollars, que la République Dominicaine, notre voisine orientale, avec bientôt près de 8 millions de touristes annuels peut compter sur 8 milliards de dollars neufs.

Malgré l’avant-gardisme dont Haïti avait fait preuve au milieu du 20ème siècle, et la vague de renouveau que nous connaissons suite au séisme de 2010, nous sommes encore trop loin du compte avec environ 550 000 arrivées en 2018, ce malgré une certaine croissance des arrivées en 2018 (+4%) soutenues grâce à notre importante diaspora (3 millions de personnes).

Heureusement, avec notre seul port de croisières, Labadie, nous nous hissons parmi les pôles de croisières incontournables de la Caraïbe avec plus de 880 000 arrivées de croisiéristes par an. Soit un total de visiteurs de près de 1,4 millions /an.

port labadie haiti tourisme

Partir à Haïti : Port de Labadie - Source : Site https://cruiseline.com.

Le meilleur reste donc à venir, car les sites sont bien présents et authentiques, tout ce que les millénials que nous sommes recherchent de plus en plus.

Quel autre pays de la Caraïbe peut se vanter d’avoir autant d’atouts culturels, naturels et historiques concentrés sur de si petits espaces, en plus d’un positionnement géographique central idéal ? Quel autre pays des Caraïbes a su ériger par volonté d'autodétermination des monuments dignes du patrimoine mondial de l'humanité ?

Fort saint louis Haiti
Haïti Tourisme - Fort Saint Louis - Source : Ministère du Tourisme d'Haïti

Autrement dit, il ne me semble pas abusif de dire qu'Haïti est potentiellement la future destination des Caraïbes… pourvu elle s'attelle religieusement à la mise en œuvre continue de son plan touristique sur le long terme (2018- 2035).

Dans ce cas, elle pourra compter sur la création de centaine de milliers d’emplois et de milliers de PME touristiques et créatifs, et sur l'émergence de véritables économies et ressources régionales.

Vous œuvrez actuellement avec vos équipes pour l'organisation d'un salon sur la thématique « I DO HAÏTI », pouvez-vous nous en dire un petit peu plus ?

En effet, avec nos partenaires du secteur privé, en particulier le Bellevue tours, un tour opérateur qui se spécialise dans l’organisation de mariage, nous voulons définitivement positionner Haïti comme Destination de voyages de noces et pourquoi pas également de lune de miel, en s’appuyant sur nos mille et un sites de rêve (monuments historiques, îlots paradisiaques inhabités, sites de montagne, hôtels de plage tout inclus …) mais aussi sur des savoir-faire haïtiens uniques et de plus en plus sophistiqués tout en répondant aux standards internationaux.

L'idée du salon, avancée par les fondatrices de cette entreprise touristique (Guerline T. Emmanuel & Nadege Fleurimond), tombe à point nommé, car en parfaite cohérence avec notre vision pour le secteur. En effet, cela permettra d’augmenter et de diversifier et d’approfondir l’impact des hautes-saisons de mariages (mai-juin et décembre) en créant une liaison directe et permanente avec l’industrie touristique. Ce qui permettrait de garantir des entrées potentielles pour au moins trois des grands pôles touristiques à défaut des dix départements du pays.

Palais sans souci haiti
Mariage célébré au Palais Sans Souci à Milot Haïti -
Source : site Internet : https://idohaiti.com/

Il s’agira de faciliter l’identification et la mise en réseau de tous les corps de métiers impliqués pour la réussite d’un mariage idyllique (couture, coiffure, décoration, organisateur d'événement, photographie, etc.). Ceci participera sans doute, nous l'espérons tout au moins, à l'amélioration de l’image d'Haïti, et ce faisant au retour plus constructif de sa diaspora, d’abord à titre de touristes (invités des mariés) puis pourquoi pas à titre d’investisseurs. Il convient de noter que justement ces deux femmes modèles, fondatrices du Bellevue tour, proviennent de la Diaspora et poursuivent à leur tour leur rêve en prenant une telle initiative.

C’est exactement ce dont le pays a besoin, en ce moment plus que jamais, et pas que dans le secteur du tourisme.

" La connexion entre ruralité et créativité haïtienne semble indéniable. Ce sont là des atouts propres à Haïti "

Christine STEPHENSON

Haïti et Agritourisme

A l'heure où l'agritourisme prend de plus en plus d'ampleur, quels sont les principaux produits agricoles phares qu’offre Haïti et que préconisez-vous afin de les mettre en valeur ?

L’agritourisme en Haïti, n’est pas vraiment un choix, il s’impose “naturellement”. Haïti, est encore à 48% rural avec de multiples poches de ruralité persistantes même au sein des territoires urbanisés.  En effet, l'omniprésence du monde rural et de ses pendants est indéniable. Faire de l’agritourisme en Haïti, c’est rendre accessible aux visiteurs (locaux et internationaux) la production rurale, qui relève tant des hinterlands montagneux que des plaines ou des zones côtières, avec pour chaque territoire des spécialités et des paysages spécifiques époustouflants.

Pour appréhender correctement l’agritourisme en Haïti, il faut tenir compte, forcément de l’immense patrimoine culturel immatériel dont nous disposons et qui rend si spécial et authentique tout produit rural haïtien, tant nos savoir-faire sont imbriqués avec nos traditions et nos territoires.

Que ce soit le vétiver haïtien, dont nous pouvons nous enorgueillir, voir : Haïti parfume le monde grâce au VETIVER (source: Le Nouvelliste).

Que ce soit notre rhum, celui des Connaisseurs (le Barbancourt), ou même le clairin :

Ils sont savamment distillés depuis des siècles, et issus de notre lourd héritage de 1ère colonie sucrière.

Que ce soit le Café ou le Cacao haïtiens propres à nos terroirs de montagne humide

Le cacao haïtien, meilleur du monde selon l'International COCOA AWARDS (Source: Le Nouvelliste)

Haïti possède un réservoir de compétences important, j'ai par exemple en mémoire des structures à fort potentiel telles que :

En tant que Ministre des industries créatives, comment mieux accompagner les entreprises haïtiennes sur le plan national et International ?

La mise en place de programmes d’appui aux PME touristiques et créatives doit être prioritaire et intensifiée. Dans un pays comme Haïti, ou la créativité est une véritable industrie, voire une condition sine qua non de la survie. Ces PME, résultats de prise d’initiative personnelles avec des effets immédiats sur le développement local sont vivement à encourager.

A titre de ministre du tourisme et des industries créatives, j’ai voulu justement ouvrir la voie et encourager ce genre d’initiatives, notamment à Jacmel qui regorge d’ateliers artisanaux qui tiennent vivant le centre-historique de Jacmel et par conséquent son attractivité touristique en plus de l’architecture.

HAiti tourisme, marché Artisanal
Haïti Tourisme : Artisanat en Fête - Marché artisanal

En ce sens, un programme de soutien aux PME touristique du Sud est en cours, avec l’espoir de le répliquer parallèlement au Nord, et dans le croissant touristique Côte des Arcadins - Les Palmes.

C’est ce qui permettra d’une part de mieux asseoir la chaîne des valeurs de l’industrie touristique haïtienne (diversification du secteur, multiplication des emplois grâce aux ateliers et autres PMEs, multiplication des interconnexions avec les autres secteurs comme l’agriculture, le design, l’artisanat et autres ) et d’autre part, de donner un coup de pouce au niveau du marketing, par une facilitation à la diffusion sur le plan international, notamment lors de la participation du secteur dans les grands salons et autres rendez-vous importants. Tous ces produits participent du rayonnement positif du pays, il est plus que logique que le secteur le lui rende en l’accompagnant selon leurs besoins respectifs.

A titre d’exemple, la construction d’un musée du vétiver dans le sud du pays, ou encore la mise en place des circuits agri et écotouristiques, notamment “ la route du cacao” ou encore de la Canne-à-sucre/clairin/rhum sont autant des manières de valoriser et de préserver ces produits d’excellence, leurs initiateurs/gardiens et le mode de vie comme les paysages qui y sont associés, tout en charriant plus d'opportunités d’affaires.

Aujourd’hui, le touriste, est de plus en plus avide de nouvelles expériences, de nouveaux savoirs et savoir-faire. Ainsi, réaliser son propre savon au vetiver d’Haiti, se promener dans un sous-bois apprendre tout de la transformation du cacao avant de le déguster en boisson chaude après un plongeon au Saut Mathurine, répondent bien à ce nouveau rêve d’ailleurs, de l’autre, plus profond, pacifique et vertueux.

" Mais en réalité, c’est le pays tout entier qui est un musée à ciel ouvert, car les vestiges du passé, sont omniprésents, ainsi que l’art haïtien. "

Marie-Christine STEPHENSON

Avec plus de 3000 sites touristiques, Haïti possède un potentiel indéniable or il se trouve que je projette l'an prochain de me rendre à Haïti à nouveau.
Il y'a-t-il des sites ou adresses à ne surtout pas manquer que vous me conseillerez Madame la ministre. Des adresses où je pourrai redécouvrir l'Histoire d'Haïti, contempler l'art haïtien ?

Il y a tant de joyaux et une telle diversité dans l’offre touristique haïtienne qu’il est difficile de vous les citer, sans commettre d’impairs. Je vous recommande les guides touristiques professionnels, qui vous permettront de tailler votre séjour sur mesure, en fonction du temps dont vous disposez et de vos centres d'intérêt.

Partir à Haïti : Plage de Grosse Caye - Source : Ministère du tourisme d'Haïti

En ce sens, le site web du Ministère du tourisme d'Haïti :
http://www.haititourisme.gouv.ht/pages/1/12-nature.php ou encore le site du petit-fute sont des plateformes fort utiles https://www.petitfute.com/p43-haiti/

Vous y trouverez les contacts des agences réceptives et des établissements les mieux côtés de la place.

Loin de moi donc l'idée de pouvoir me substituer aux professionnels du tourisme haïtien, en l'occurrence les opérateurs locaux qui se regroupent au sein des associations nationales et régionales :

Cependant, étant donné que vous êtes un ressortissant de la diaspora, et photographe de surcroît je crois indispensable que vous visitiez au moins quatre à cinq des dix départements administratifs.
Il est à noter que dans toutes les régions vous y trouverez à la fois, des attraits historiques, naturels et culturels, ce qui est parfait pour accommoder tant le voyageur solitaire, que le couple, ou le groupe, toutefois chaque pôle touristique garde son cachet propre.

Pour visiter Haïti et en repartir avec un concentré de souvenirs relativement complet du pays, je partage avec vous une partie de ma liste “sites coups de cœur” (ils sont si nombreux !). Certains sont plus accessibles que d’autres, mais vous verrez, on ne s’en lasse jamais !) :

Planifiez un voyage pour partir à Haïti

Pour visiter Haïti et en repartir avec un concentré de souvenirs relativement complet du pays, je partage avec vous une partie de ma liste “sites coups de cœur” (ils sont si nombreux !). Certains sont plus accessibles que d’autres, mais vous verrez, on ne s’en lasse jamais !) :

1) Le Grand Nord

Ses plages, ses monuments et autres reliques du passé :

  • Centre-historique du Cap-Haïtien,
  • Amiga island,
  • Labadie,
  • Cadras,
  • Bord de mer de Limonade ou “ Porto Real”,
  • La plaine du Nord,
  • Le PNH_ CSSR incluant la Citadelle Henry,
  • Fort-Liberte et ses forts français,
  • Ste-Suzanne et ses pétroglyphes tainos)
Citadelle la FERRIERE, haiti tourisme
Citadelle la FERRIERE - HAITI Tourisme

2) Le Pôle/Croissant Ouest-Capitale

  • Ennery (l’habitation de Toussaint Louverture);
  • Marchand Dessalines (ville fortifiée de l’empereur J.J. Dessalines),
  • Gonaïves (ville de la déclaration de notre indépendance);
  • Au moins un lakou (Souvenance ou Soukri),
  • Saut d’eau et /ou bassin Zim et sa grotte; Arcahaie (lieu symbolique de la confection du drapeau haïtien);
  • Un ou deux hôtels de plage de la superbe Côte des Arcadins (excursion maritime vers la Gonâve, ou les îlots Arcadins, snorkeling ou plongée sous-marine, baignade, farniente, visite du Musée historique Ogier-Fombrun);

Port-au-Prince, la Capitale, ses monuments, ses galeries d’art et sa vie diurne et nocturne :

  • Musée du Panthéon National,
  • Marché en Fer,
  • Le Champ de Mars,
  • Les ruines de la Cathédrale et le quartier du Bel-Air qui fut le 1er établissement de la ville de PAP,
  • Les maisons gingerbread de Pacot,
  • Les hôtels boutiques de charme de P-A-P et de PV;
  • Les places publiques et églises emblématiques).

Direction la montagne : l’observatoire à Boutilliers pour apprécier la vue à 180 degrés sur toute la ville, les forts Jacques et Alexandre; Kenscoff, Furcy et leurs gîtes de montagne;

En direction de l’est :

  • Dans la plaine du Cul de Sac, suivre les traces des Habitations sucrières,
  • Le Parc historique de la canne-à-Sucre pour mieux appréhender la période coloniale;
  • L’usine de Barbancourt, et le Village artistique de Noailles ( une vraie surprise ! ),
  • Les Guildives artisanaux ( centre de production de Clairin),
  • Le Lac Azuei jusqu'à la frontière haitiano-dominicaine;
  • En direction de l’ouest (péninsule sud) _ Léogâne : ses raras et son clairin;
  • La région des Palmes (les “Goaves”) aux plages féeriques ( Taino beach, Kokoye, Bananier ) et aux montagnes luxuriantes (visitez l’Hotel Villa Ban Yen et le village écologique);

3) Sur la Côte Sud/Cote Caraïbes :

  • Arrêt à Aquin (ville et excursion vers les îles dont la magnifique Grosse Cayes)
  • St-Louis du Sud et ses fortifications du 18ème siècle (théâtre d’une des plus décisives batailles navales entre la France et l’Angleterre)
  • Excursion vers les îlets aux plages insoupçonnées, il y en a vraiment pour tous les goûts (agitées ou calmes, pour les amoureux de la solitude comme des foules;
  • L’îlet la Trompeuse, la Baie du Mesle, Kokoye Anglade ou Morisseau sont chacune spéciale)
  • La ville des Cayes (centre-ville historique et la fameuse Plage populaire de Gelée et son poisson ou homard boucane),
Baie du Mesle, partir à haiti
Baie du Mesle – Haïti. Crédit photo : Caleb George Morris - Twitter @SEEMORis
Les Cayes – Haïti. Crédit photo : Compte Instagram @Meesty
  • Excursion en mer vers l’Ile a Vache et/ou excursion terrestre vers Port-Salut pour la baignade en mer et la marche sur des kilomètres de plage de sable fin bordée de cocotiers.
Ile  a vache, haiti tourisme
L'Ile a Vache Haïti - Source : Ministère du Tourisme Haïti

Ne pas rater le ciel étoilé de Port Salut à la nuit tombée, c’est un spot inoubliable pour les amateurs du ciel.

port salut haiti
Hôtel de plage, Port-Salut - Haïti - Source : Ministère du Tourisme d'Haïti
  • Continuez vers Port-a-Piment et la mythique grotte Marie-Jeanne; retournez sur vos pas, direction le Pic Macaya (au centre du Sud, plus de 2347 m d’altitude ! Écosystème et paysages extrêmement riches, rares et fragiles).
  • A ses piémonts, Camp-Perrin et au moins deux sites majeurs (Saut Mathurine et la Grotte Kounoubwa)_ La citadelle des Platons à Chantal ( la citadelle du sud !). Les paysages y sont à couper le souffle !

Direction la Grande-Anse : la tropicale, la luxuriante. Sa rivière Grande-Anse et les autres dessinent des paysages presqu’amazoniens et vous font replonger dans la période précolombienne, ou tainos vivaient tranquillement et dégustaient les succulents fruits du terroir.

  • Visiter la Jeremie d’aujourd’hui à mille lieux des Dumas et de leurs trois mousquetaires;
  • Au centre-historique de Jeremie, on y trouve une des plus anciennes cathédrales de brique rouge du pays, quelques Gingerbread survivotent. La sublime plage Anse-D’Azur et les petites ville-perles Dame-Marie, Anse-d’Hainault, feront de vous c’est sûr, un grand poète.

4) L’axe de L'amitié PAP-Côte Sud-Est

Avec sa ville phare, Jacmel, labellisée Ville Créative de l’UNESCO, c’est un plongeon dans la culture et le bon vivre à l’haïtienne.

  • Son Centre-ville historique, en partie restauré, sa riche architecture, sa promenade de bord de mer inspire les amateurs de jazz et de littérature
  • Il faut manger le poisson grille de Lakou NY, circuler dans la ville en utilisant les passages “secrets” (ruelles en escaliers décorés),
  • Visiter la mairie, la Villa Alexandra (maison fantasmagorique ayant inspirée le chef d’oeuvre du célèbre roman de René Depestre “ Hadriana dans tous mes rêves”),
  • Plonger dans le fameux Bassin Bleu;
  • Se Baigner à Ti Mouillage et à Kabik ou y faire du Surf,
  • Déguster la langouste à Raymond les bains, et le rhum sour de l'hôtel Florita.

Attention, vous serez envoûté par la magie de Jacmel…Le tambour des vagues y sera surement pour quelque chose.

5) Retour sur Port au Prince-Départ

Pour quitter Haïti, je dirais qu’il faut remonter par palier, comme en plongée. Faire les boutiques d’artisanat, les librairies et/ou un atelier d’artiste et puis profiter de la vue, entendre roucouler le créole, rêvasser à l'hôtel Montana un bon roman haïtien contemporain dans une main et dans l’autre un verre de rhum Barbancourt est la meilleure des méthodes.
On apprécie son séjour, on classe ses plus beaux souvenirs et on se jure d’y revenir.

Le Mupanah est un indispensable pour comprendre l’histoire d'Haïti mais aussi l’art haïtien selon les périodes; Le Bureau National d’Ethnologie est également un must pour les aspects culturels/cultuels et ethnologiques; Le champ de mars et les bustes des héros de l’indépendance sont impressionnants.

Mais en réalité, c’est le pays tout entier qui est un musée à ciel ouvert, car les vestiges du passé, sont omniprésents, ainsi que l’art haïtien.

Des adresses pour savourer la gastronomie haïtienne ?

De même, la gastronomie haïtienne, avec les multiples spécialités locales est très accessible. Il ne faut pas repartir sans avoir mangé le lalo de l’Artibonite et le tom-tom de Jérémie…

Il faut déguster les acras du Yanvalou, goûter au maïs moulu djondjon spécial de Papaye, et le poisson du coin des artistes. Les restaurants gastronomiques et plus conventionnels sont nombreux, on y mange bien à peu près partout (voir les recommandations dans les guides touristiques);

Le mieux sinon, pour les grands amoureux de gastronomie c’est de venir en Haiti durant le Festival Goûts et saveurs d’Haiti

Des adresses pour photographier des plages paradisiaques ? Ecouter des orchestres de Kompa ?

Voir les circuits définis précédemment, partout (surtout une fois en province) le photographe sera servi en paysages naturels pittoresques.

Pour écouter et voir les orchestres de konpa, voir la programmation événementielle annuelle.
Les fêtes champêtres du nord au sud, de l’est à l’ouest sont les meilleurs moments. Toutefois, il vaut mieux planifier ses sorties une fois sur place, car ces calendriers sont très dynamiques.

Des pancartes très colorées sont toujours visibles aux coins des rues et indiquent les informations utiles au moins une semaine à l’avance. Les groupes musicaux de konpa sont très nombreux ainsi que les promoteurs.

Kreyol La TJO ZENNY
TJO ZENNY du groupe de Konpa Kreyol La | Photographe : Georges Daniel DELPECHE

Des adresses pour acquérir des produits typiques d'Haïti ?

La rue est le 1er des lieux car la rue haïtienne est constamment une foire; mais les ateliers-boutiques de Jacmel sont des incontournables; on trouve des souvenirs également à l'aéroport Toussaint Louverture, au marché en fer (patrimoine architectural restauré après le séisme).

Le Village artistique de Noailles est très connu pour sa spécialité de pièces en fer découpé (d’ailleurs il vient d'être reconnu et classé dans la liste du patrimoine national immatériel) ;

le Centre Artisanal haïtien (à Pacot) est le creuset des produits artisanaux de toutes les régions.

Sinon, les boutiques des hôtels et restaurants (Marriott, Florita, Satama, Caribe, Quartier latin, Cafe 36, etc.) sont généralement très achalandées et on y trouve des objets très remarquables et attrayants.

La boutique Kay Atizan à Pétion Ville, ou encore sur la route de l'aéroport, l’atelier de Pascale Theard, sont autant de lieux où la créativité haïtienne s’exprime dans toutes les matières et sous tous les formats; Il y a plusieurs foires artisanales, dont l’une des plus fameuses est Artisanat en fête qui se tient en octobre (voir le calendrier des événements), c’est un moment idéal pour apprécier la diversité et les évolutions dans la production artisanale.

Artisanat en Fete Haiti Tourisme
Artisanat en fête Haïti - Source : Ministère du Tourisme Haïtien

Pour les œuvres d’art, tableaux, sculptures et autres, les galeries d’art et les ateliers des artistes en vogue sont idéaux, si on recherche des œuvres uniques.

Portrait de NAOMI OSAKA (championne mondiale de Tennis) réalisé par l'artiste Olig'ART
Credit Photo : MARLEY DOMECK

Se référer aux guides touristiques, sinon contactez les opérateurs culturels pour des conseils plus avertis et une mise en relation avec les galeries ou les artistes :

Georges Daniel D : Merci beaucoup pour cet échange très enrichissant, Madame la Ministre.

Christine STEPHENSON : Merci à vous. Au plaisir de vous revoir à Haïti, je vous souhaite un bon parcours photographique.

Entretien réalisé par Georges-Daniel DELPECHE

Please follow and like us:

Leave a Reply